Nous

Coiffer ses enfants métis sans produits chimiques

img_5068

Nous avions l’habitude de couper les cheveux de Keyo très court, de ce fait nous n’avons jamais eu besoin de nous occuper de sa tignasse. Mais depuis plus d’un an maintenant, Môsieur a décidé qu’il ne voulait plus qu’on y touche. Du coup, on les a laissé poussé, poussé, poussé sans vraiment nous en occuper. Sauf qu’un jour, ce n’était plus des jolis cheveux frisés qu’il avait mais de nombreuses dreads en formation. Il était temps de reprendre les choses en main et de devenir de dignes parents s’occupant enfin des cheveux de leurs enfants.

Nous avons passé une bonne dizaine de jours à récupérer ses cheveux à coup d’huile de coco et de séances de démêlage devant les dessins-animés, histoire de détourner un peu son attention de la douleur… En partageant nos petits soucis capillaires sur Instagram, j’ai pu obtenir de précieux conseils et je crois que le meilleur de tous revient à ma chère amie Celia (oui toi qui me lit, tu es ma sauveuse) qui m’a fait découvrir la brosse Tangle Teezer de chez Sephora. Cette brosse a radicalement changé notre vie. Pour être honnête, il y a un avant et un après la brosse Tangle Teezer (appelée brosse magique à la maison pour aller plus vite). Oui, rien que ça !

img_6692

Par ailleurs, le problème des cheveux qui font des nœuds c’est qu’ils ne sont pas assez nourris et hydratés. Or pour être nourris, ils ont besoin de manger et pour être hydratés ils ont besoin de boire. Un peu comme nous autres, êtres vivants ! La meilleure nourriture que j’utilise c’est l’huile de coco (il m’arrive de varier avec d’autres : huile d’argan, de jojoba, beurre de karité…) et la meilleure eau c’est de l’aloé vera en gel. Ces deux produits m’ont permis de sauver les cheveux de Keyo de la tondeuse car c’est cela qui se profilait.

img_6690

Chaque matin, Keyo se réveille avec des cheveux qui font un peu peur (la phase des dreads m’a un peu traumatisé ^^) mais maintenant qu’ils sont bien nourris et hydratés, il suffit qu’il se mouille les cheveux pour que les boucles soient jolies et bien rebondies. Un minimum d’effort je vous dis !

Je n’utilise pas d’après-shampoing ni de masque du commerce. Très ponctuellement (peut-être une fois tous les 15 jours), je lui masse la tête avec un shampoing très très doux de chez Helvetia Natura, mais sinon un massage avec de l’eau claire est suffisant. Ses cheveux ont toujours été très peu lavés, ils sentent bon le cheveu, ils n’ont pas été abîmés par des shampoings du commerce, très agressifs pour le cuir chevelu. Cela fait un an que moi aussi j’ai arrêté de me laver les cheveux avec des shampoings du commerce, j’ai remplacé ces produits par la poudre de shikakaï. Depuis, je n’ai plus aucune sensations désagréables comme je pouvais en avoir tant (cheveux secs, cuir chevelu qui gratte énormément, cheveux qui graissent vite…). Si je me laisse tenter par un shampoing industriel, même bio, je sens immédiatement les effets négatifs avec de nouveau des pellicules accompagnées de sensations très désagréables de picotements et de démangeaisons.

img_6696

Pour revenir aux cheveux de mon grand, je commence par les lui brosser avec la brosse magique avant le bain, sur cheveux secs. Apparemment, cela abîmerait moins et arracherait moins de cheveux que lorsqu’ils sont mouillés, car plus lourds, même si on a l’impression du contraire. Je lui brosse a peu près une fois par semaine (mais l’idéal serait peut-être deux fois par semaine), les autres jours, comme je vous l’ai dit il suffit qu’il se les mouille pour leur rendre une jolie forme. Pour le brossage, on fait ça en douceur ! Personnellement, j’utilise deux outils : la brosse magique et un petit peigne à dents fines. La brosse me sert à démêler grossièrement puis j’utilise le petit peigne sur mèches individuelles lorsqu’il y a des nœuds qui se sont formés. Et j’y vais très très doucement, palier par palier, en tenant bien fermement la mèche à sa racine pour faire le moins mal possible à Keyo et pour éviter de lui abîmer les cheveux.

img_6701

Ensuite, j’applique un peu d’huile de coco et du gel d’aloé vera (actuellement, j’utilise une mixture fabriquée par ma maman, composée principalement d’aloé vera, d’huile de jojoba et d’huile de ricin), toujours sur cheveux secs car l’eau empêche l’huile de pénétrer dans le cheveu. Je laisse poser jusqu’à ce que Keyo veuille bien aller se laver… puis zou, à la douche, où l’on rince seulement à l’eau claire. Après la douche, on peut appliquer une petite noix de beurre de karité, ramollie dans les mains, sur cheveux en cours de séchage (à l’air libre surtout car le sèche cheveux abîme aussi les cheveux).

img_6708

Certains préfèrent brosser et appliquer les produits dans le bain. Au fond, chacun fait comme il veut, d’autant plus que je ne suis pas une scientifique du cheveu. De mon côté, j’ai aussi opté pour notre routine pour des soucis de confort : pas de mal de dos à être courbé dans le bain, brossage assis sur le canapé et temps de pose de l’huile suffisant pour nourrir correctement les cheveux contrairement lors du bain dans lequel l’eau refroidit !

Être devenue maman d’un petit métis, c’est aussi avoir appris à s’occuper de lui avec ses particularités. Je trouve ses cheveux tellement beaux que j’aurais beaucoup de peine à revenir à un crâne semi rasé comme il y a quelques années, sauf s’il le désire évidemment, au fond, c’est à lui de décider pour son corps. De notre côté, nous essayons seulement de prendre des petites habitudes et les lui transmettre. Je tiens beaucoup à bannir de plus en plus les produits chimiques de notre quotidien, d’autant plus que les solutions naturelles sont souvent plus efficaces. J’aime me passer le plus souvent des magasins et de leurs produits tout fabriqués. Je pense notamment à acheter une belle plante d’aloé vera et en récupérer moi-même le gel. Je vous tiendrai au courant lorsque ce sera fait mais ça a l’air assez simple.

Et vous ? Des solutions magiques et pratiques à partager pour cheveux métis ? 🙂

Vous aimerez aussi...

4 commentaires

  1. Pour ma fille (elle a 6 ans maintenant), je ne luis lave les cheveux qu’avec de l’eau. Un petit massage à l’eau, puis je les sèche avec une serviette. Ensuite je masse ses cheveux avec un peu d’huile d’argan ou d’olive (toujours bio). De temps en temps je mélange à l’huile 2 capsules de vitamine E bio (achetées en pharmacie) pour nourrir ses cheveux. Quand je veux la coiffer et démêler ses cheveux (je me blinde mentalement car elle déteste se coiffer !), je les vaporise d’abord avec un peu d’eau mélangé avec qq gouttes d’huile essentielle de menthe bio (tonifie le cuir chevelu, évite les démangeaisons…). Voilà ma routine 🙂

    1. Merci Rachelle pour le partage de ta routine ! J’étais justement entrain de la revoir entièrement de mon côté 🙂

  2. Myriam a dit :

    Coucou , as tu vu une amélioration depuis l’instauration de cette routine ? je suis exactement dans la même situation que toi ? mon fils veut avoir les cheveux longs aussi . Ma routine : Spray hydratant eau minérale + hydrolat + actif cosmétique de riz + glycerine végétale bio et vitamine e pour conserver et pour hydrater les cheveux : Chantilly de beurre de karité avec un peu de beuure de cacao quelque fois pour changer ( beurre de karité/cacao /huile de coco fouetté au batteur ) tu trouveras les mesures exactes sur aromazone etc . Excellente journée ?

    1. Maeva a dit :

      Coucou Myriam, alors mon garçon a souhaité se raser la tête depuis du coup je n’ai plus que mes deux filles. Je leur fais un bain d’huile une fois par mois et sinon chaque jour j’utilise un spray avec de l’eau filtrée + un mélange d’huile pour cheveux (Aromazone) + Aloe Vera. Et on brosse. J’ai acheté quelques produits Les secrets de Loly aussi (l’après-shampoing et la gelée capillaire qui empêche la déshydratation – car c’est mon principal soucis en fait : leurs cheveux se déshydrate très rapidement et c’était surtout le cas pour mon aîné, du coup je n’arrivais pas à suivre, ses cheveux devenaient très très vite très sec). Merci pour tes astuces, très belle journée à toi aussi !

Vos commentaires nourrissent mon blog